Ouzbekistan la perle d’Orient

Par personne

26,950 Dhs TTC
la mosquée Kok Gumbaz
Medersa Koulkeldach
Kizil Kum
Mosquée Djouma
La medersa Nodir Dévonbegui
Yangikazgan
Le Réghistan
la nécropole de Chakhi
Palais Ak Saray


Du mardi 23 juillet au samedi 3 aout 2019

Du jeudi 8 au lundi 19 aout 2019

Du jeudi 22 aout au lundi 2 septembre 2019

(12 jours)

Tashkent / Ourguentch / Khiva / Boukhara / Nurata / Samarcande

Les Plus Terratour :

  • Circuit culturel très complet qui vous permettra de découvrir le peuple ouzbek et toutes les principales villes à visiter en Ouzbékistan (Tashkent / Ourguentch / Khiva / Boukhara / Nurata /Samarcande)
  • Départ de Samarcande
  • Visites guidées des lieux et monuments incontournables dans ces différents sites
  • Pension complète
  • Programme très varié (palais, mausolées, citadelle, musées, bazars, dégustations, diner chez l’habitant, nuit dans une yourte avec diner et chants kazakhs à la belle étoile…)
  • les transferts : aller Terratour Rabat vers aéroport Casablanca et retour aéroport Casablanca à votre domicile à Rabat

Les temps forts :

  • Un trajet en métro à Tachkent
  • Visite d’un atelier de céramique
  • Visite d’une fabrique de tapis de soie à la vallée de Fergana
  • Dégustation de vins ouzbèks
  • Dîner dans une famille avec concert local
  • Un déjeuner pique-nique au bord du lac salé d’Aydrakul
  • Une balade à dos de chameau
  • Une nuit dans un campement de Yourtes, avec dîner autour du feu avec des chants kazakhs
  • Déjeuner chez l’habitant à Nourata
  • Un dîner folklorique dans la medersa Nodir Devon Begui
  • Un dîner chez l’habitant avec dégustation de plov
  • Un dîner dans la cour d’une médersa avec concert local à Khiva
  • Un repas de clôture

 Descriptif du voyage :

Ce circuit vous amène dans les endroits les plus intéressants de ce beau pays. L’Ouzbékistan vous accueille avec son soleil chaud, de beaux parcs verts, le sourire et l’hospitalité du peuple ouzbek. Vous découvrirez un monde fantastique à travers le marché oriental, les promenades matinales dans les vieilles ruelles, le thé sous le ciel étoilé, de grands minarets et de pittoresques mosquées.

Vous arriverez à la capitale de l’Ouzbékistan Tashkent, où vous pourrez admirer les deux parties différentes de la ville, la ville moderne et la ville ancienne. Puis vous prendrez le vol intérieur de Tachkent à Ourguentch. Dès votre arrivée, vous serez transportés à Khiva en une demi-heure, la ville musée en plein air. De Khiva votre chemin continuera vers Boukhara, la ville où vous vous sentirez comme dans les contes de Shahrazade. De Boukhara vous continuerez vers le cœur du pays, au cœur de la Route de la Soie à l’éternel Samarcande. La place Reguistan avec les trois grandes medersas vous impressionnera du premier coup d’œil. Vous visiterez la ville natale de Tamerlan Shkhrisabz, les ruines rupestres de Ak Saray…

Un voyage en ces terres ouvre les esprits et enseigne une partie de l’Histoire du monde aux plus curieux et émerveillera les yeux par les splendeurs de l’art islamique. 

1er jour : Le samedi 23 juillet 2019  RABAT / CASABLANCA / ISTANBUL

Rassemblement devant l’agence Terratour Aviation à 10h45, puis transfert en bus touristique à l’aéroport Mohamed V de Casablanca. Envol pour  Tashkent via Istanbul. Départ pour l’aéroport à 11h15

VOL         TK 618 – TURKISH AIRLINES                MARDI 23 JUILLET 2019

DEPART:     CASABLANCA, MA (MOHAMMED V), TERMINAL 1        23 JUILLET 15h55

ARRIVEE:    ISTANBUL, TR (ATATURK), TERMINAL I –           23 JUILLET 22h20

            INTERNATIONAL TERMINAL

            DUREE: 04h25 FRANCHISE BAGAGES: 1 BAGAGE DE 30 KILOS

            REPAS: REPAS SANS ESCALE CASABLANCA ARRIVÉE ISTANBUL

            EQUIPEMENT:BOEING 777-300ER

 

Tachkent, la capitale de la République d’Ouzbékistan est une des plus grandes villes d’Asie Centrale.

Les plus anciennes références à cette cité datent du IIe siècle av. J-C. On la connaissait alors sous le nom de Chach, et les annales décrivent de magnifiques palais, de luxuriants jardins entourant de nombreux temple, ainsi que de nombreuses rues où les artisans exerçaient leurs métiers.

Chach était célèbre depuis Byzance jusqu’en Chine pour son travail des métaux, ses cotonnades et vêtements de laine, ses céramiques ainsi que ses bijoux, son or et ses pierres précieuses. On la connaissait aussi pour la production et le commerce d’armes de toutes sortes. Au carrefour des grandes voies commerciales, la ville était un des grands centres artisanal et artistique de toute la région. On commença à l’appeler Tachkent, « la Ville de Pierre », à partir de la fin du Xe siècle.

Aujourd’hui, avec une population dépassent les 3 millions, Tachkent est la plus grande ville et le plus grand centre industriel d l’Asie Centrale moderne.

2ème jour: Le mercredi 24 juillet 2019    ISTANBUL / TASHKENT (déjeuner, diner)

 VOL         TK 368 – TURKISH AIRLINES               MERCREDI 24 JUILLET 2019

DEPART:     ISTANBUL, TR (ATATURK), TERMINAL I –              24 JULLET 00h30

            INTERNATIONAL TERMINAL

ARRIVEE:    TASHKENT, UZ (INTERNATIONAL), TERMINAL 2          24 JULLET 07h00

            DUREE: 04h30 EQUIPEMENT:AIRBUS INDUSTRIE A330-200

            FRANCHISE BAGAGES: 1 BAGAGE DE 30 KILOS

            REPAS: REPAS SANS ESCALE ISTANBUL ARRIVÉE TASHKENT   

Arrivée à l’aéroport de Tachkent 07h00. Accueil. Découverte du Bazar Chorsu dont le nom signifie les « quatre chemins ». C’est le plus grand bazar du centre de Tachkent. Bazar à l’intérieur du bazar, la grande halle, accueille les produits de tout le pays : fruits secs à l’étage, épices et condiments au rez-de-chaussée.

Le bazar est immense et tout le monde n’a pas la chance d’avoir un emplacement fixe.

Les marchandes s’installent un peu n’importe où, même dans les allées et il est très difficile de se repérer dans ce véritable labyrinthe, le grand bâtiment en dur et vitré qui  constitue un véritable bazar dans le bazar n’étant pas partout visible bien que situé en hauteur. 

Le bazar est très animé et les gens se pressent en grand nombre, les femmes étant, pour la plupart, vêtues de costumes traditionnels aux couleurs assez vives.

Déjeuner en cours de visite.

Transfert à l’hôtel vers 14h00 pour faire le check-in et logement.

Départ pour la visite de la Medersa Koulkeldach et de la place de « l’amitié des peuples ».

La médersa est l’un des monuments d’architecture les mieux conservé. La médersa a été construite au milieu du 16ème  siècle par Kolbobo Koukeldach, poète et savant, le vizir d’Abdoulla khan Cheibanide de Boukhara.

Elle était devenue un entrepôt sous les soviétiques. Le bâtiment est désormais réhabilité dans ses fonctions religieuses pour former et accueillir les étudiants.

Visite du mausolée de Kaffal Chachi et de la medersa Abdul Kassym, située au sud du bazar Chorsu et la place de « L’amitié des peuples ».  Construite au début du 19ème siècle, cette medersa  était l’une des universités coraniques les plus réputées de Tachkent. Les élèves y étudiaient le Coran, mais aussi les mathématiques, l’astronomie, la littérature perse et arabe. La medersa accueille aujourd’hui des boutiques et des ateliers d’artisans, graveurs sur bois, céramistes, peintres de miniatures sur boîtes.

On y trouve également des tissus brodés et des bijoux.

Puis vous découvrirez la place de l’Indépendance (ex place Lénine), au milieu d’une immense esplanade, là où   se dressait l’ancienne statue de Lénine déboulonnée en 1992, et remplacée par un globe terrestre doré où n’apparaît que l’Ouzbékistan.

Ce mémorial est consacré aux victimes de la seconde guerre mondiale. Le Palais du Sénat dresse sa longue façade; Cette place monumentale, lieu de parade et symbole de l’indépendance, s’ouvre largement.

De multiples jeux de fontaines et canaux entourent une arche argentée où sont sculptés des “humo”, oiseaux légendaires divins, symboles de l’Ouzbékistan. Aux heures chaudes de l’été, certains Ouzbeks se servent des bassins comme de pataugeoires.

Poursuite avec la place du Théâtre, le square Temour ainsi que le Musée des Arts Appliqués.

Ce musée est une ancienne résidence de Polovtsev, un diplomate de la cour du dernier tsar amateur d’art islamique. Il la fit construire en 1907 dans le pur style ouzbek, avec une cour entourée sur trois côtés de vérandas sous de fines colonnes de bois, comme dans une mosquée.

Retour à l’hôtel en métro

Egalement le seul métro en activité dans sa région du monde, le métro de Tachkent a commencé à desservir la capitale ouzbèk, à l’époque encore soviétique, en 1977. Les décors des stations sont tous très recherchés et  différents, et utilisent beaucoup de matériaux nobles. Tous les habillages évoquant le passé soviétique ont été démantelés pour laisser place à un style plus typique de l’Asie centrale. Par ailleurs, les tunnels du métro sont capables de résister à un tremblement de terre de force 10 sur l’échelle de Richter et peuvent servir d’abris anti-nucléaires.

Il est interdit de faire des photos ou de filmer dans le métro.

Dîner dans un restaurant traditionnel Ouzbek et nuitée à l’hôtel.

3ème jour: Le jeudi 25 juillet 2019    TASHKENT/ OURGUENCH / KHIVA (30 km) (petit déjeuner, déjeuner, diner)

Petit déjeuner tôt le matin à l’hôtel. Transfert à l’aéroport de Tachkent et envol pour Ourguentch par le vol HY 1051 à 06h45 Franchise bagage : 1 bagage de 30 kilos. Assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement. Arrivée à l’aéroport d’Ourguentch à 08h40.  Franchises bagage de 30 kilos.

KHIVA – Cette ancienne ville du Turkestan, capitale d’un khanat dès le XVIIe siècle, est  logée au milieu de l’oasis de Khorezm. Elle fut l’un des plus grands marchés d’Asie Centrale et sa prospérité dura jusqu’au début de notre siècle.

Aujourd’hui, la ville intérieure Itchan-Kala est un véritable musée ouvert. Vous y parcourrez le labyrinthe de ses ruelles, à la recherche du Palais Tach-Khaouli, autrefois le logement des femmes du harem. Vous découvrirez d’autres medersas, mausolées et mosquées dominées par leurs minarets si typiques.

Découverte de la ville de Khiva.

Vous commencerez par la mosquée Djouma (de vendredi)

Elle se présente comme une large surface recouverte de hauts plafonds plats aux poutres apparentes, qui offrent   un contraste avec le haut minaret. Les plafonds sont soutenus par de nombreux piliers de bois disposés selon la règle du carré unité.

Ce sont les éléments les plus spectaculaires de la mosquée. Il y en a plus de 200, qui furent collectés aux quatre coins du Khorezm au cours de la construction de l’édifice.

Ces colonnes ornées d’inimitables sculptures datent de différentes époques. Certaines portent des  décorations qui furent exécutées entre le Xe et le XIIe siècle.

Le Kunya Ark « ancienne citadelle » est la résidence des dirigeants de Khiva. Ses fondations datent du 12ème siècle, mais la plus grande partie a été rajoutée petit à petit jusqu’au 17ème siècle. Elle dispose des mosquées, salle de trône, prison, armurerie.

La médersa Mohammed Rahim Khan Feruz,

Cette médersa, l’un des monuments historiques de Khiva, fut construite en 1871 par Mohammed Rahim Khan II  (dit Feruz), qui naquit en 1844 et disparut en 1910. Au cours de son règne, il prit des mesures avant-gardistes afin d’élever le niveau économique et culturel du pays.

Il favorisa ceux qui étaient versés dans la culture et la science. Lui-même était poète sous le nom de plume « Feruz ». Mohammed Rahim Khan œuvra en faveur des érudits, des poètes, des écrivains et plus généralement de toute personne reconnue et respectée évoluant dans les diverses sphères de la créativité. Mohammed Rahim Khan fut le premier de tous les khans du Turkestan à faire bâtir une imprimerie.

Puis visite du  monument le plus ancien: le mausolée de Sayid Alaouddine

Déjeuner en cours de visite

Derrière la mosquée Djouma s’élève le monument le plus célèbre de Khiva : le mausolée de Pakhlavan-Makhmoud. Cet homme (1247–1325) est le saint patron de la ville. Un personnage hors du commun: fourreur de  son état, c’était aussi un lutteur hors pair et un  poète. Issu de la tribu des Kungrad, il est considéré comme le fondateur spirituel de la dynastie. Son tombeau fut construit à l’emplacement de son atelier de fourreur, et, en 1810, il fut inclus dans le mausolée dynastique des khans Kungrad.

Un haut portail conduit à une cour intérieure dans laquelle se trouve un puits où viennent boire les jeunes mariés désirant un enfant. Les majoliques qui décorent l’intérieur du bâtiment sont d’une beauté époustouflante. Les parois et la coupole sont entièrement revêtues d’arabesques végétales bleues et blanches dans lesquelles sont insérées des poésies du poète.

Situé à l’extérieur de la medersa, au coin est de sa façade, Kalta Minor ou « minaret court » devait être le  minaret le plus élevé du monde musulman, culminant à 70 m, hauteur qui ne fut jamais atteinte, les travaux ayant  été abandonnés après la mort du khan.

Selon la légende, le khan de Boukhara, apprenant le projet de son rival de Khiva, projeta de faire enlever l’architecte pour qu’il vienne élever un minaret encore plus grand dans sa ville.

Minaret Islam Khodja

Islam-Khodja, qui a fait construire cet ensemble de bâtiments, a été vizir principal du khanat de Khiva lors du règne de Muhammad Rahim-Khan (1863-1910) et de son fils Asfendiyar-Khan (1910-1920). Il est mort assassiné pour avoir tenté de réformer le système éducatif. Il faut rappeler que c’est la révolution russe qui a réellement aboli l’esclavage à Khiva.

Le Palais Tach Khaouli datant du XIXe siècle fut la résidence des khans de Khiva. Vous pourrez découvrir à l’intérieur un harem et une cour richement décorée. La vieille ville de Khiva est classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial, de ce fait elle est protégée et rénovée. Khiva, vous charmera par la totale homogénéité  architecturale entre ses grands édifices et les autres habitations

Dîner dans la cour d’une médersa de Khiva avec le concert local.

4ème jour: Le vendredi 26 juillet 2019   KHIVA / BOUKHARA (480 km soit environ 7h00 de route (petit déjeuner, déjeuner, diner) 

Petit déjeuner. Départ par la route à destination de Boukhara en passant par le désert de Kizil Kum. C’est l’un des déserts le plus étendu d’Asie centrale. Ce désert est situé dans le Doab, formé par les rivières Amou-Daria et Syr-Daria près de la ville de Boukhara, ville où nous nous rendons. Le désert couvre environ 298 000 kms carrés, il contient dans son sol des dépôts d’or et de gaz naturel.

Tout en longeant les rives de l’Amou Daria qui serpente à travers le désert de Kizil Kum, vous pourrez apercevoir quelques ruines d’anciens caravansérails (hôtellerie utilisée par les caravanes qui traversaient le désert pour le commerce de la soie, des épices et des esclaves).

Déjeuner en cours de route.

Arrivée à Boukhara en fin d’après-midi. Diner. Installation et nuitée à l’hôtel.

5ème jour: Le samedi 27 juillet 2019   Boukhara (petit déjeuner, déjeuner, diner)  

Petit déjeuner. Journée consacrée à la découverte de Boukhara, deuxième “ville musée” d’Ouzbékistan qui fut la capitale  régionale de la fin du XVIème siècle jusqu’en 1917.

Cette ville aux monuments historiques si nombreux, dont la  construction remonte à l’époque ou Boukhara était le plus grand centre culturel de l’Asie Centrale, regorge de monuments époustouflants au cœur d’une vieille ville intacte.

Même si elle ne compte plus 360 mosquées – soit une par rue – comme avant la Révolution, Boukhara a toujours la réputation d’être une « ville musée » : dix siècles d’histoire sont inscrits dans ses monuments qui condensent en quelque sorte toute l’architecture de l’Asie Centrale.

Sur cette ville aux rues grouillantes, à la population accueillante et active, veillent curieusement des couples de cigognes, souvent perchées sur des minarets où elles ont élu domicile – dit-on – à Boukhara, elles sont devenues le symbole de la ville. Matinée dans cette oasis séculaire depuis le IIème siècle avant J.C., sur la route des caravanes et des grandes invasions.

Vous admirerez:

 La medersa Nodir Dévonbegui est située sur la place du bassin Liaby Haus, en face de la Khanaka du même nom. Elle fut commandée par la grand Vizir Nadir Diwan Bighi. Sa façade très originale comprend un pichtag dont le tympan est orné de représentation d’animaux et d’oiseaux  fantastiques,  fait inhabituel dans l’art islamique où la représentation réaliste n’est pas acceptée facilement. Les deux étages des galeries latérales sont également très décorés. A l’origine le bâtiment servait de caravansérail, transformé en Medersa en 1622 il ne comprend pas  de salles d’étude à coupole ne de niches profondes. Son plan reste traditionnel, la cour intérieure est à quatre iwans se faisant face.

La medersa Koukeldach est une des plus grandes médersas gardées de XVI siècle en Asie Centrale. Le monument est soulevé sur un haut piédestal qui a augmenté d’anciennes couches culturelles. Son plan est traditionnel – la cour rectangulaire avec des khidjres, la première façade d’entrée au haut portail décoré, l’arcature et les minarets terminant les angles.

Le vestibule avait les  passages coudés, la petite cour rectangulaire avec une grande  quantité des khidjres (les cellules résidentielles des étudiants de la médersa) disposés à un ou deux étages, les entrées qui étaient décorés par les arcs. Le décor ornant des murs de la médersa contient l’inscription: « La Mort est l’imminence pour la personne, mais les travaux produits par la personne restent éternels ».

La mosquée Maghoki Attari est  la plus ancienne de Boukhara (Xe-XIIe).

Cette mosquée, construite sur deux mille ans de vestiges zoroastriens et bouddhistes, date du Xe siècle. Enfouie sous plusieurs  mètres de sable, elle a été redécouverte en 1935  et abrite maintenant un petit musée du tapis.

La coupole marchande Tokisarrafan, La coupole Toki Telpak Furuchon, La coupole le Toki Zargaron, La coupole Le tim d’Aboullakhan et La medersa d’Oulougbek a été construite par Ouloug Beg en 1417. Cette medersa est antérieure à  celle de Samarcande (1420), ses dimensions sont plus petites et la décoration moins riche.

La medersa du Khan Abdelaziz

Déjeuner en cours de visite.

Le complexe Kalian et Le palais aux Quarante Colonnes appelé aussi  palais chehel  sotoun  a été construit en 1647 sous shah Abbas II, servait également à la réception des ambassadeurs étrangers. L’architecture intègre bien les édifices au parc alentour (ormes, pins) avec un rôle central donné à l’eau comme élément de liaison entre intérieur et l’extérieur. Au printemps, la floraison embellit magistralement l’ensemble. A la tombée de la nuit, l’éclairage de l’édifice offre aussi l’occasion de belles photos.

Le puits de Job puis Découverte de la citadelle Ark qui fut la résidence fortifiée de l’Emir et de son harem jusqu’en 1920. Elle comportait des palais, des casernes, l’Hôtel des monnaies et la prison. Située sur la place du Reghistan, c’est là qu’avaient lieu les châtiments corporels dont la fameuse épreuve des 72 coups de bâton. En  face, visite de la mosquée Bolo-Khaouz dont les arbres entourant le bassin et le minaret en font un havre d’ombre très appréciable. Des marches de marbre  descendent vers les eaux sombres mais rafraîchissantes du bassin construit au 16ème siècle et qui donna son nom à la mosquée (khaouz).

La mosquée Bolo-Khaouz (1712), située en face de la citadelle et dont le nom signifie «près du bassin».

Dîner et concert folklorique dans la cour de  la Medersa Nodir Divan Begui.

Nuitée à l’hôtel.

6ème jour: Le dimanche 28 juillet 2019   BOUKHARA extra-muros (petit déjeuner, déjeuner, diner)

Petit déjeuner. Poursuite de la visite de Boukhara extra-muros. Au nord, à 4 km de la ville, visite de l’ensemble du Sitoraï-Mokhi-Khossa « Le Palais de la lune et des étoiles » qui fut la résidence secondaire des derniers émirs de Boukhara. Découverte de la Nécropole Tchor Bakr (cité des mausolées), formée entre 1560 et 1563 autour de la tombe d’un « descendant du prophète ».

Retour à Boukhara pour découvrir, au fond d’un dédale de ruelles, le monument emblématique de la ville : le chor Minor avec ses 4 minarets encapuchonnés d’émail  turquoise.

La medersa Tchor Minar («quatre minarets») est l’un des édifices les plus séduisants et les plus étranges de Boukhara,  d’autant plus surprenant qu’il fut construit en 1807, une époque de profonde stagnation culturelle. Cette sorte de chaise renversée profondément enfoncée dans le sol est en fait le darvozakhana (corps de garde) d’une médersa (90 m sur 40 m) construite par le riche marchand  turkmène Khalif Niyazkoul. Au sud se trouve la cour de la médersa, avec l’ancienne mosquée d’été à gauche et le haouz à droite. II ne reste que quelques ruines de la médersa, à côté du Tchor Minor. Les quatre tours à coupole qui surmontent le corps de garde ne sont pas des minarets à proprement parler et ne l’ont jamais été. Aucune ne présente de galerie et ne permet l’appel à la prière, et trois d’entre elles étaient purement décoratives; seule la quatrième donnait accès à la bibliothèque du premier.

Déjeuner dans le centre-ville et temps libre.

Visite d’un atelier de tapis de soie.

Vous pourrez flâner dans les ruelles et dans le vieux quartier pour découvrir la ville.

Dîner présentation du plov national. Nuitée à l’hôtel

7ème jour: Le lundi 29 juillet 2019  BOUKHARA / NURATA / YOURTE (285 km) (petit déjeuner, déjeuner, diner)

Petit déjeuner.  Départ pour NOURATA . Traversée de la vallée de Navoiy vous pourrez apercevoir quelques ruines d’anciens caravansérails, hôtels utilisés par les caravanes qui traversaient cette vallée pour le commerce de la soie, des épices et des esclaves.

Arrêt chez le céramiste à Guijduvan.

Arrivée à NOURATA La ville se trouve au pied des Monts de Nourata, qui s’étendent sur 170 kms, de la ville de Djizakh à l’Est à la ville de Navoii à l’Ouest, en traversant le désert de Kyzyl Koum. Le point culminant est le sommet Khayatbachi (2169 m). Nourata, c’est le pays du folklore et des artisans.

A travers le désert du Kyzyl-Koum, route vers le lac Aydarkul situé à quelques dizaines de kilomètres au nord de Yangikazgan.  Le lac s’étend sur plus de 200 km à travers le désert.

Déjeuner chez l’habitant à Nurata.

Départ pour Yangikazgan, un petit village situé dans le désert du Kyzyl-Koum, à proximité de l’extrémité Est du lac AYdarkul et au nord de Nourata. A quelques kilomètres de là, dans le désert, un campement de yourtes vous attend pour passer la nuit.

Installation dans les yourtes (logement 6 à 8 personnes par yourte, matelas épais sur le sol, couvertures et draps, sanitaires restreints: lavabo en plein-air et toilettes-cabane !)

Promenade à dos de chameau (10 minutes)

Le chameau, animal qu’on ne trouve à l’état sauvage qu’en Asie, est doté, c’est bien connu, de deux bosses. A la fin de l’hiver, les bosses qui contiennent les graisses qui permettent à l’animal de survivre pendant la saison froide, ont considérablement fondu et on doit s’accrocher à ce qu’on peut puisque, bien sûr, il faut monter à cru sans selle avec, en guise d’étriers, des bouts de ficelle !

En soirée, dîner à la belle étoile autour du feu avec les chants de vos hôtes kazakhs. Nuit sous la yourte.

8ème  jour: Le mardi 30 juillet 2019  YANGI-GAZGAN/ LAC AIDARKUL/ SAMARCANDE  (298 km) (petit déjeuner, déjeuner, diner)

Petit-déjeuner en plein air. Départ au pour le lac Aidarkul et promenade et baignade au bord du lac Aidarkul, possibilité de baignade selon les conditions climatiques.

Pique-nique au bord du lac et puis route vers Samarcande.

Arrivée à Samarkand et installation à l’hôtel puis visite libre surplace de Régistant.

Diner. Nuit à l’hôtel.

9ème jour: Le mercredi 31 juillet 2019   SAMARCANDE (petit déjeuner, déjeuner, diner)   

Petit déjeuner. Visite de Samarcande avec le Réghistan

Le Réghistan, la « place de sable », est le cœur battant de  Samarcande, est l’un des plus majestueux ensembles d’Asie  centrale et de l’Islam. La place du Reghistan servait aux châtiments corporels et aux exécutions publiques. C’est ici que le pouvoir était concentré, dans la prison, l’Hôtel des Monnaies et le palais de l’Émir. Ce n’est qu’en 1920 que fut détrôné le dernier émir, et que la place perdit son utilité originelle.

Continuation des visites à Samarcande avec le mausolée Gour- Emir

Le Mausolée Gour Emir est connu pour être le tombeau familial de la dynastie de Tamerlan. Ce splendide mausolée est coiffé d’une double coupole recouverte de céramiques bleu turquoise où est inscrit le nom du prophète selon la technique hazarbaf. Cette dernière renvoie au mot persan “mille tissages”, un dessin en relief né de l’agencement de briques d’argile et vernissées. Par ailleurs, à l’intérieur vous pourrez voir une statue de Tamerlan reposant aux pieds de son maître spirituel : Mir Saïd Baraka. Il est intéressant de savoir que le mausolée Gour Emir a beaucoup inspiré les architectes de la nécropole du Taj Mahal à Agra en Inde.

Déjeuner en cours de visite. Poursuite avec la mosquée Bibi Khanoum

La mosquée bibi Khanoum fut construite par Tamerlan de retour de Delhi fin 1398 avec un fabuleux  butin. Le conquérant voulait le plus grand édifice, les meilleurs artisans, les plus beaux matériaux dans un temps record. Quelques mois après l’inauguration, des briques commençaient à chuter… Des séismes accélèrent la déchéance. L’édifice servit de carrière, d’écurie puis d’entrepôt de coton, avant sa restauration en 1974.

Selon la légende, pour achever ses travaux, l’architecte exige un baiser de Bibi Khanoum, l’épouse préférée de Tamerlan. Après maints refus, celle-ci se résigne à accepter, mais est trahie par une trace indélébile sur sa joue. Elle est alors défénestrée d’un minaret par son mari, de retour de campagne, tandis que l’architecte  s’enfuit de la Mecque.

Pour terminer la journée, promenade dans le bazar coloré de la ville « Siyab »

Dîner dans une famille Ouzbek avec le concert local et nuit.

10ème jour: Le jeudi 1er aout 2019   SAMARCANDE (petit déjeuner, déjeuner, diner)

Petit déjeuner.

Visite du mausolée de l’IMAM AL-BOUKHARIY. L’Imâm des musulmans, l’Exemple des pieux, le Savant du Hadîth et la Référence des savants, Abû `Abd Allâh Muhammad Ibn Ismâ`îl Ibn Ibrâhîm Ibn Al-Mughîrah Ibn Bardizbah, surnommé Al-Bukhâri, en référence à sa ville natale, Bukhâra.

Vous découvrirez  la nécropole de Chakhi – Zinda qui est composée de plusieurs mausolées richement décorés et la mosquée Khzrat Khizr.

Visite des vestiges de l’observatoire géant d’Ouloug Beg.

Déjeuner et puis visite également du musée d’Afasiyab et du Mausolée St Daniel.

Posé au bord de la falaise d’Afrosyab donnant sur la rivière Syab, le long mausolée comporte cinq coupoles. C’est le seul lieu de Samarcande qui rassemble les trois confessions, musulmane, chrétienne et juive.

Diner dans un restaurant en ville. Nuit à l’hôtel.

11ème jour: Le vendredi 2 aout 2019  SAMARCANDE / CHAKHRISABZ / SAMARCANDE (petit déjeuner, déjeuner, diner) 285 km A/R.

Petit déjeuner. Départ pour Chakhrisabz via Chirakchi en bus et visite sur la route d’un village typique pour assister à la préparation du pain Ouzbek et participation de la fabrication des Kilims faites avec de la laine de mouton.

Visite du palais Ak Saray: palais de Tamerlan qui signifie “Palais  blanc”. Ce palais se situe au nord de la ville. Il a été bâti entre 1380 et 1404 par des artisans venus de divers pays de l’empire (Iran actuel, Ouzbékistan, etc.). Le bâtiment, achevé quelques mois avant la mort du conquérant, continua d’être utilisé durant les générations timourides, comme le confirment les carnets de Babur de la fin du XVème.

Le site sera progressivement abandonné à partir de la deuxième moitié du XVème siècle à cause de l’arrivée au pouvoir des Shaybanides, une dynastie mongole qui écarta les derniers Timourides et fit de Boukhara sa capitale. 

Le palais s’étire sur environ 250 m sur un axe nord-sud. Après  l’indépendance du pays en 1991, les trois quarts du site furent réaménagés en “Parc de la Victoire” dominé par une statue géante en bronze de Timour.

Déjeuner en cours de visite.

Visite de la mosquée Kok Gumbaz, la grande mosquée du Vendredi construite par Oulougbeg,

La mosquée a été construite par Ulug Bek à côté des Mausolées Sheikh Shamsouddin Kulal, qui était le précepteur de Timour, et Amir Taragay, le père de Timour. De la dalle funèbre du Sheikh, ornée de riches ornements de marbre, on dit qu’elle a des propriétés curatives. La mosquée des Dômes Bleu a été créée comme la Mosquée du Vendredi, et comme dans presque toutes les constructions d’Ulug Bek, la forme du dôme intérieur a été construite avec une exactitude géométrique incroyable ce qui a donné des effets acoustiques remarquables.

Puis découverte du bazar de la ville de Chakhrisabz.

Retour à Samarcande. Dîner dans un restaurant typique Ouzbek.

Nuit à l’hôtel.

12ème jour: Le samedi 3 aout 2019    SAMARCANDE / ISTANBUL / CASABLANCA / RABAT    

A 03h00 transfert à l’aéroport de Samarcande et envol à destination d’Istanbul par TK373 a 05 :35.

VOL         TK 373 – TURKISH AIRLINES                    SAMEDI 03 AOUT 2019

DEPART:     SAMARKAND, UZ (INTERNATIONAL)                       03 AOUT 05h45

ARRIVEE:    ISTANBUL, TR (ATATURK), TERMINAL I –                03 AOUT 08h50

           INTERNATIONAL TERMINAL

            DUREE: 05h05 EQUIPEMENT:BOEING 737-800

            FRANCHISE BAGAGES: 1 BAGAGE DE 30KILOS

            REPAS:  REPAS SANS ESCALE SAMARKAND ARRIVÉE ISTANBUL

 

VOL         TK 617 – TURKISH AIRLINES                    SAMEDI  03 AOUT 2019

DEPART:     ISTANBUL, TR (ATATURK), TERMINAL I –                 03 AOUT 11h20

            INTERNATIONAL TERMINAL

ARRIVEE:    CASABLANCA, MA (MOHAMMED V), TERMINAL 1              03 AOUT 14h15

            DUREE: 04h55 FRANCHISE BAGAGES: 1 BAGAGE DE 30 KILOS

            REPAS: REPAS SANS ESCALE ISTANBUL ARRIVÉE CASABLANCA

            EQUIPEMENT:   BOEING 777-300ER 

Arrivée à Casablanca à l’aéroport Mohamed V. Accueil et transfert à Terratour puis à votre domicile (pour les personnes domiciliées à Rabat).

Tarif 26.950 dhs TTC par personne en chambre double

Supplément en chambre individuelle : 3.990 dhs

Tarif enfant de moins de 12 ans dans la chambre des 2 parents : 19.950 dhs TTC

Ce tarif comprend 

  • Les vols internationaux. Casablanca Istanbul Tashkent Istanbul Casablanca
  • Le vol intérieur Tashkent-Ourguentch
  • Transfert Terratour Rabat Aéroport de Casablanca  Terratour Rabat   domicile Rabat
  • Les taxes d’aéroport (internationales)
  • Les services d’un accompagnateur francophone durant la totalité du séjour
  • Excursions mentionnées au programme
  • Droits d’entrées sur les sites
  • Tous les transferts tels que mentionnés
  • Services de transport
  • L’hébergement en chambre double dans les hébergements mentionnés au programme ou similaire;
  • La pension complète
  • Déjeuner à Nourata + diner sous la yourte + piquenique au bord du lac Aydarkoul
  • La city taxe pour les 11 jours

 

 

Ce tarif ne comprend pas

  • L’assurance de voyage  (il vous est vivement recommandé par Terratour de souscrire à une assurance du type Mondial Assistance)
  • Les dépenses personnelles
  • Les pourboires
  • Les boissons
  • Les frais de visas
  • Le supplément en chambre individuelle
  • Le supplément pour le early check in au moment de l’arrivée (pour avoir la chambre dès le matin est de 430 dhs par personne)

 

Visites et excursions incluses:

  • Tour panoramique de Tachkent
  • Visite de la medersa Abdul Kassym et de la place de l’indépendance
  • Visite de la medersa Koulkeldach
  • Visite du bazar Chorsu
  • Visite de l’ensemble du Réghistan
  • Visite des medersas d’Oulougbek, Chir-Dor et Tilla-Kari
  • Visite du palais Ak Saray
  • Visite de la mosquée Kok Gumbaz
  • Découverte des mausolées Dorus Siadat et Goumbazi Seydon
  • Visite de maisons villageoises
  • Visite du Gour-Emir
  • Visite de la mosquée Biki Khanoum
  • Visite des vestiges de l’observatoire géant d’Ouloug Beg
  • Visite du musée d’Afasiyab
  • Visite de la nécropole Chakh-hi-Zinda
  • Découverte de la source Tchachma
  • Découverte de l’atelier des céramistes
  • Visite du minaret Vobkent
  • Visite de Poi-Kalian, des médersa Miri-Arab, Abdoul-Aziz Khan, Ouloug Beg et Tchor Minor, des mosquées Kalian, Magok-i-Attari, de l’ancien caravansérail Nougaï
  • Découverte de la citadelle Ark
  • Visite de la moquée Bolo-Khaouz
  • Visite des mausolées Samani et Tchachma Ayub
  • Découverte de la nécropole Tchor Bakr
  • Visite de la moquée Djouma et du mausolée de Pakhlavan-Makhmoud
  • Visite de la médersa Mohammed Rahim Khan Feruz, Kalta Minor

 

Noms des hôtels ou similaire

Villes Hôtels
1 Tashkent City Palace Tashkent
2 Khiva Azia Khiva
3 Boukhara Azia Boukhara
4 Nurata Yurte Kazak
5 Samarkande Reguistan Plaza

 

Papiers nécessaires pour le visa (Terratour s’occupe de l’obtention du visa):

  • la copie de passeport en couleur
  • l’attestation de travail (si à la retraite, pas obligatoire)
  • le billet d’avion aller-retour de Tashkent fourni par Terratour
  • 82 USD à payer surplace à l’arrivée à l’aéroport de Tashkent (les garder en dollar américain)
  • 2 photos d’identité couleur fond blanc